Calcul autoconsommation photovoltaïque : comment le faire ?

installation panneaux solaires

Calcul autoconsommation photovoltaïque : comment le faire ?

L’autoconsommation renferme de nombreux avantages. Déjà, vous n’avez plus à vous soucier de vos factures d’électricité. Aussi, si votre consommation est inférieure à votre production, vous pouvez vendre le surplus à EDF en raccordant vos installations à leurs réseaux de distribution.

Néanmoins, pour y parvenir, il faut tenir en compte divers paramètres. Avant tout, il faut que votre logement remplisse les conditions nécessaires pour une installation de panneaux photovoltaïque qui a une puissance minimale de 3 kWc. Après, il est également recommandé de simuler à l’avance si votre projet vers l’autoconsommation électrique est réellement rentable ou non.

Estimer la puissance crête nécessaire à votre logement

La puissance nominale d’une installation photovoltaïque dépend grandement des facteurs climatiques. Plus l’endroit est ensoleillé, plus les panneaux produisent de l’énergie. Selon votre zone géographique donc, vous devriez au préalable estimer l’installation adaptée à votre logement. A titre de référence, la production électrique au m2 d’un panneau solaire est à l’ordre de 1500 kWh/an dans le Sud contre près de 1000 dans le Nord. A part cela, il y a également le type de toiture. Les toits en zinc ou les tuiles en goudron par exemple ne sont pas compatibles avec une installation photovoltaïque.

Si ces conditions sont remplies, il faut par la suite simuler la puissance nécessaire dont vous auriez besoin.  En moyenne, la consommation électrique d’un ménage en France est comprise entre 10 000 à 15 000Kwh/an. Pour parvenir à une autoconsommation donc, il faut avoir des panneaux solaires qui disposent d’une puissance de 9 kWc. Selon les estimations, ils peuvent avoir une capacité de 10.000 kwh/an.

Comment calculer le coût d’installation de panneaux photovoltaïque ?

Pour faire une installation photovoltaïque, il faut acquérir trois différents modules. En premier, il y a les panneaux solaires qui captent l’énergie émise par le soleil. Cette dernière est ensuite stockée dans des batteries. Et enfin, pour alimenter le logement en électricité, l’achat d’un convertisseur est impératif pour transformer cette énergie solaire sous forme de courant alternatif. Outre l’achat de ces dispositifs, il faut également prendre en compte les frais d’installation.  

Pour plus de concision, une installation qui offre une puissance de 6 kWc nécessiterait en moyenne entre 11 000 à 15 000 euros d’investissements. Pour les panneaux à 9 kWc, leurs coûts pourraient s’élever à plus de 20 000 euros. Cela pourrait être assez onéreux, mais par rapport à 2009, le prix d’acquisition d’une installation solaire a diminué de 80%.

Les conditions pour vendre sa production électrique à EDF

Quand vous produisiez plus d’électricité que vous n’en consommiez, vous pouvez revendre le surplus de production. Le plus grand avantage de cette pratique, c’est que non seulement vous pouvez amortir plus vite votre investissement, mais le tarif proposé par EDF est aussi assez attractif. Compris entre 0,11 à 0,18 euro, sur 20 ans, vous pouvez avoir la garantie de percevoir des frais fixe.  Néanmoins, pour en bénéficier, il faut remplir les conditions d’éligibilité d’EDF. Parmi les plus importants, il y a l’obligation de faire installer votre dispositif photovoltaïque par un professionnel certifié.

Comments are closed