Moto autonome : les points importants à savoir

moto autonome

Moto autonome : les points importants à savoir

Quand on parle de moto autonome, on peut faire référence à sa capacité de réservoir. Mais dans notre contexte, il s’agit bel et bien d’une deux roues qui roule toute seule à l’aide d’une intelligence artificielle.

Les questions qu’on se pose dès qu’on parle de moto autonome

Comment la moto parvient à garder l’équilibre ?

Une moto autonome dispose de divers capteurs et d’autres équipements high tech qui l’empêchent de tomber. Sur certaines motos comme celle de BMW par exemple peut même tenir debout sans utiliser une béquille.

Une moto autonome peut elle rouler  vite ?

Les voitures autonomes sont pour la plupart des citadines qui ont une vitesse moyenne de 50km/h. Mais pour le cas des motos autonomes, c’est bien le contraire. En 2017 par exemple le nonuple champion du monde de moto GP Valentino Rossi a relevé un défi de concourir avec une moto sans pilote sur un circuit. A la fin de la course, même si la moto sans pilote a été battue, elle n’était qu’à 32 secondes seulement de ce pilote renommé. 

Pour qui serait destiné ce type de moto ?

Si un jour les motos autonomes seraient proposés sur le marché, elles seraient destinées à ceux qui souhaitent faire des ballades avec des grosses cylindrées qui n’ont pas de permis ou qui ne savent pas conduire une moto. Pour les motards aguerris, le dispositif autonome pourrait les permettre de parcourir une plus grande distance en activant le pilote automatique lorsqu’ils sont fatigués.

Les meilleures motos autonomes qu’il faut connaitre

Si Yamaha était le premier constructeur à dévoiler une moto autonome qui tient bien la route, BMW semble bien être un concurrent très sérieux. En effet, durant CES 2019, ce constructeur allemand a présenté la toute première moto autonome de BMW. Dénommée BMW 1200, la démonstration a beaucoup épatée le grand public. Négociant un virage avec une grande aisance, comme on l’a cité plus haut, elle peut également rester en équilibre sans déployer ses béquilles. Outre ces deux marques, la moto sans pilote de Honda dispose aussi de plusieurs atouts. Se tenant parfaitement en équilibre, elle a la faculté de suivre son conducteur quand ce dernier est à pied.

Quel avenir espéré des motos autonomes ?

Même avec toutes ces démonstrations, la popularisation des motos autonomes ne sera pas encore pour bientôt. Pour cela, il faut faire passer des lois et faire des milliers d’essais et de tests. Néanmoins, les technologies utilisées sur les motos autonomes (ajustement équilibre, assistance dans les virages, prévention chute…) pourraient très bien d’ici peu s’introduire sur les grosses cylindrées classiques.

Comments are closed