Zoom sur le business model des startups

business model startup

Zoom sur le business model des startups

Contrairement à une entreprise conventionnelle, une jeune pousse ou startup a un business model un peu différent. Souvent basée sur la rénovation et la technologie, avec une startup, c’est souvent quitte ou double.    

Business model startup : parier sur un projet révolutionnaire

Facebook, Google, Microsoft étaient des jeunes pousses avant de devenir des multinationales. A leur début, leurs créateurs ne s’attaquaient pas à un marché déjà existant. Bien au contraire, ils envisageaient de développer un projet qui allait révolutionner le quotidien de tout un chacun sur une très courte durée. Et c’est là même le modèle économique typique d’une startup. Par rapport à une entreprise classique, elle monte un projet, l’expérimente, lui cherche un financement et le lance. En cas d’échec, il n’y a aucun issu possible outre la fermeture de la boite et de laisser le projet à l’abondant. On n’en parle que très rarement, mais il y a eu pas mal de startups qui ont eu des bonnes idées mais finalement, elles ont échouée. Parmi les plus connues, on peut citer Standoutjobs, usine à Design, Twitpic et Allmyaps.   

Le modèle économique et le financement sont souvent non conventionnels

Pour financer une startup, on procède toujours à des méthodes non conventionnelles. Effectivement, les porteurs de projet ne montent pas un Business plan pour ensuite le présenter à la banque en vue d’obtenir un prêt.

Parmi leur principale source de financement, il y a le crowdfunding ou encore financement participatif. A part cela, on a également le business Angel. Coopération directe avec une personne physique, cette dernière propose un financement contre une part dans l’entreprise. Pour les jeunes pousses débutantes, pour espérer donner vie à leur projet, soit ils participent à des concours soit ils optent pour l’autofinancement.

modèle économique startup
source: pixabay.com

Inciter les consommateurs à donner vie au projet

L’autre point de différence entre une entreprise classique et une startup se porte sur leur proximité avec leurs consommateurs. Pour une entreprise, elle passe d’abord par une étude de marché pour ensuite monter une importante campagne publicitaire et marketing. Pour une startup par contre, ils incitent leur consommateur à participer au développement du projet. Pour ce faire, ils peuvent par exemple proposer à leurs consommateurs qui leur soutiennent des produits ou services types avant-première. Et à partir des fonds récoltés sur cette première vente, ils peuvent ensuite lancer une production en masse.

Gestion des ressources humaines plus souples et plus flexibles

Comme autre particularité d’une startup, il y a leur façon de gérer leurs ressources humaines. Travailler dans une jeune pousse rime toujours avec liberté, car les règlements sont très rares mise à part se donner à fond pour la réussite de cette dernière. Toutefois, bien que c’est très intéressant, être salarié dans une startup expose à un risque de devenir chômeur du jour au lendemain.  

Comments are closed