Gilets jaunes : la 4G pour répondre à la crise

Gilets jaunes : la 4G pour répondre à la crise

En début d’année, le gouvernement a signé dans le cadre du new deal une meilleure couverture pour tous les territoires. En effet, ce sentiment de déclassement par les opérateurs télécoms doivent accélérer la couverture mobile. Il faut savoir que cet engagement concret permet de résoudre une bonne partie des revendications des gilets jaunes.

Un sentiment de déclassement

Michel Combot est Directeur général de la Fédération Française des Télécoms depuis 2016.

Un new deal a été signé en début d’année par le gouvernement et les opérateurs pour pouvoir supprimer ce sentiment de déclassement dans certaines villes de France et en particulier dans les zones dites Zones blanches. Ainsi, l’accélération des investissements dans ces zones apparaissent comme une contribution simple mais efficace pour résoudre une grande partie les problèmes actuels. Michel Combot, Directeur général de la Fédération française des télécoms a insisté sur le fait qu’après une phase de préparation, il y a inévitablement une phase d’industrialisation et d’innovation.

La fracture numérique est présente actuellement, et lorsqu’on parle déjà de la 5G, 40 % des français n’ont pas encore la 4G. Cette fracture territoriale accentue la colère et le sentiment d’être à côté dans le pays. Heureusement, les opérateurs ont entendu ce cri et font de leur mieux pour répondre à la demande croissante de la population. En termes de débit, la France n’est pas en bonne position pour le classement européen. La précarité numérique devient un nouvel handicap social à cause des démarches administratives qui se font de plus en plus sur l’internet.

Du côté de Orange, les investissements sont accélérés

L’accélération de la couverture mobile a permis d’apporter une réponse aux demandes oppressantes des gilets jaunes. Stéphane Richard, qui n’est autre que le PDG d’orange a déclaré sur le BFM Business que des investissements ont été mené pour résorber les zones blanches notamment avec les abonnement Orange. Il s’agit de supprimer le sentiment de déclassement que les gens ressentent dans certains territoires.

Une vingtaine de communes rurales ont bénéficié du passage en 4G multi-opérateurs. Une phase test a été fait en été, suivi par les inaugurations des nouveaux pylônes 4G qui ont été partagé par 4 opérateurs. Après 2022, 3800 communes rurales de plus bénéficieront de la 4G.

Des effets concrets

5000 nouvelles antennes 4G par opérateur viendront bientôt raccorder les zones non couvertes. On pourra commencer à voir les mises en œuvre dès le printemps prochain. Selon la loi Elan qui a été promulgué en Novembre, les démarches ont été simplifiés et les opérateurs gagnent du temps. Ils ont gagné jusqu’à 5 mois sur le processus d’installation d’une antenne.

Le secteur défend sa place et explique l’impact positif qu’il a sur le pouvoir d’achat des Français. Depuis 2010, et dans avec l’arrivée de Free Mobile, le prix des télécoms n’a cessé de baisser : jusqu’à 40 % en moyenne si dans l’énergie, il a augmenté de 15 à 25 %.

Comments are closed