Financement startup : quelles méthodes choisir ?

financement participatif

Financement startup : quelles méthodes choisir ?

Les startups françaises les plus performantes de l’année 2019  ne sont pas telles qu’elles sont aujourd’hui sans financement. Pour une jeune pousse, rien que pour le prototypage, il faut un investissement qui peut aller jusqu’à 10 000 à  20 000 euros. Et pour la phase production, elle peut demander des centaines de milliers d’euros voire même des millions.

InnovaFeed est actuellement l’une des startups innovantes françaises qui a pu réaliser la plus importante levée de fond. En effet, cette firme spécialisée dans l’élevage d’insecte a pu amasser 55 millions euros. Si elle a pu le faire, vous aussi vous pourriez avoir cette possibilité. Mais la grande question se porte sur les méthodes et pratiques qu’il faut entreprendre pour atteindre cet objectif.

Crowdfunding : est ce le mode de financement par excellence ?

Presque toutes les startups sont passées par là. Le financement participatif ou crowdfunding, est l’un des meilleurs moyens pour se financer. Généralement, les participations peuvent se présenter sous forme de donation, de prêt ou encore d’acquisition de part dans l’entreprise.

Néanmoins, pour réunir suffisamment de fond  en termes de financement participatif, le fait de s’inscrire sur une plateforme de crowdfunding ne suffit pas. En parallèle, il faut faire une grosse campagne de communication. Après, si votre projet fait le buzz, non seulement vous allez recevoir un grand nombre de dons, mais les investisseurs se rueront aussi vers vous pour vous financer.

Le business Angel comme autre alternatif ?

Beaucoup de gens confondent le business Angel du crowdfunding. Dans le financement participatif, on donne, on prête ou on acquiert des actions. Pour le business angel par contre, il s’agit d’une personne physique qui investit ses finances personnelles dans la startup à ses risques et périls. Néanmoins, ces investisseurs providentiels peuvent participer activement pour le développement et la croissance de la jeune pousse.

Demander une bourse French Tech à la BPI

BPI offre actuellement aux entreprises innovantes un financement qui peut aller jusqu’à 30 000 euros. Mais pour débloquer ce fond, il existe de nombreux critères qu’il faut respecter. Avant tout, il faut une existence d’au moins un an. Ensuite, le projet devrait avoir un modèle économique potentiellement rentable.

financement startup

La participation à un concours peut rapporter

Périodiquement, les organismes tels que ADEME font de appels à projets. Si une startup se démarque bien des autres, elle peut bénéficier d’un financement pouvant s’élevé à des millions d’euros.

La prévente n’est pas une si mauvaise idée

Une startup qui dispose de portefeuilles clients peut très vite avoir une indépendance financière. Respire, une firme spécialisée dans la production de déodorant bio par exemple a su atteindre 7000% de leur objectif en faisant de la prévente.

Prêt bancaire et autofinancement comme dernières options

Le financement d’un projet d’innovation à travers un prêt bancaire reste assez complexe. En effet, la grande majorité des banques d’offrent du crédit qu’à des entreprises qui ont une activité stable. En conséquence, si on parvient pas à trouver aucun financement n’importe où, la seule alternative c’est l’autofinancement.

Comments are closed